40...Ce chiffre trotte dans ma tête depuis quelques instants et je n'ai pas encore l'impression qu'il signifie grand chose et pourtant...

Ce matin en me réveillant il est encore plus présent, plus palpable, il va falloir tout simplement que je m'y habitue puisque c'est aujourd'hui mon anniversaire.

Les bruits étouffés de ma petite famille déjà sur le front me rappellent à la réalité. Il va falloir que je les affronte, eux et leurs sourires enjoués à la perspective de me voir prendre cette putain d'année de plus qui me fait basculer du côté obscur de la force : Celui de la quarantaine et des complexes soit disant assumés.

Je tourne et retourne dans mes draps.

Et si je ne me levais pas ? Et si je restais au fond de mon lit à comater pour retarder l'échéance ? Je ferme les yeux et lâche un soupir : Je sais que c'est ridicule, mais je n'ai pas envie...je n'ai pas envie d'avoir 40 ans.

La porte s'ouvre lentement et je vois Phil passer la tête dans son entrebaillement,  le sourire en première ligne, plateau aux poings et gentillesse en bandoulière.

- "Bon anniversaire, mon cœur"

Voilà c'est lâché ! Il n'aura pas fallu plus de 15 minutes après mon réveil pour que cette putain de phrase à la con soit balancée...Grr je sens que cette journée va être un véritable supplice.

J'essaye de lui répondre mais le seul son que j'arrive à émettre avant de replonger sous mes draps  ressemble à une réplique de Chewbacca.

Phil s'assoie sur le lit  et y dépose ce que j'imagine être un plateau pour mon petit déjeuner.

J'ai horreur des petits déjeuner au lit...Qui aime réellement ça ? L'intention est  adorable certes, mais franchement, se retrouver pliée en quatre pour porter une tartine à ses lèvres en jonglant pour ne pas mettre de miettes sur son matelas ou pire renverser son bol sur soi est loin d'être une partie de plaisir.

Je baisse les draps et concède une partie de mon visage froissée au regard de mon homme qui lui a l'air frais comme un gardon que l'on vient de sortir de l'eau.

-Ohhh merci mon amour !!

Quelle faux cul de première je fais ! Sans déconner, tu sais où je te le foutrais bien ton plateau et ton "bon anniversaire mon cœur" ? J'ai pas envie d'avoir 40 ans, j'ai pas envie qu'on me le rappelle toute la journée et bon sang j'ai pas envie de faire celle qui l'assume !

Illustration Marie Farges